Communiqué de presse

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 20 novembre 2018 – Nature-Action Québec et la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu sont heureux d’annoncer la réception d’une subvention de 70 240 $ de la Fédération canadienne des municipalités pour la réalisation d’un plan de lutte contre les îlots de chaleur et le ruissellement auquel la collectivité johannaise sera appelée à contribuer. Ce financement a été octroyé dans le cadre du programme Municipalité pour l’innovation climatique, mis en œuvre par la Fédération canadienne des municipalités et financé par le gouvernement du Canada.

La Ville a confié le mandat d’élaborer ce plan d’action à Nature-Action Québec, organisme à but non lucratif spécialisé en services-conseils, gestion et mise en œuvre de projets environnementaux.

Le plan de lutte contre les îlots de chaleur permettra notamment à la Ville de :

  • se doter d’une stratégie claire et réaliste de lutte contre les îlots de chaleur ; 
  • identifier les espaces prioritaires où la réduction de la chaleur ambiante est nécessaire ; 
  • élaborer, en collaboration avec la communauté, des projets d’aménagement ciblés dans des endroits spécifiques visant la réduction des îlots de chaleur et des problématiques de ruissellement, ce qui inclut la création de simulations visuelles types et de plans concepts d’aménagement ; 
  • développer des stratégies pour impliquer la population, les commerces et les industries dans la mise en œuvre de ce beau défi.

« Les îlots de chaleur sont bien présents au sein de notre trame urbaine, et la Ville est consciente de l’importance d’agir pour réduire leurs impacts sur la qualité de vie des Johannais. De plus, les événements climatiques extrêmes entraînent des problèmes récurrents de gestion des eaux pluviales dans certains secteurs. Grâce à l’appui de la Fédération canadienne des municipalités, ce plan d’action permettra de s’outiller et d’agir concrètement pour contrer ces problématiques » a déclaré le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alain Laplante.
 
Ce projet s’inscrit dans la Stratégie et plan de gestion des milieux naturels adoptée par la municipalité en 2017 et répond aux objectifs énoncés dans l’axe 4 de son Plan stratégique de développement durable 2016-2026.
 
- 30 -