Communiqué de presse
 
Saint-Jean-sur-Richelieu, le 13 novembre 2018 – Le Service des travaux publics a mandaté la compagnie ArborEco pour débuter l’abattage de 76 frênes touchés par l’agrile situés dans divers terre-pleins et parcs de la ville.
 
Une dernière série d’abattage de frênes initiée l’an dernier se poursuivra par la suite dans les parcs de Normandie (41 frênes), Bourlamaque (62 frênes) et des Chevaliers (40 frênes).
 
Rappelons que la réglementation autorise l’abattage de frêne atteint par l’agrile seulement du 1er octobre au 16 mars, ceci afin de contrer la propagation de ce ravageur, puisque l’insecte est inactif durant cette période.
 
Conformément au plan d’action municipal de lutte contre l’agrile du frêne, l’entrepreneur disposera des résidus des frênes abattus selon les normes en vigueur. Les boisés, parcs et terre-pleins visés feront l’objet d’un reboisement en 2019 pour assurer la pérennité du couvert forestier et le maintien de la biodiversité. Pour en savoir plus, on peut consulter le : www.sjsr.ca/agrile.
 
 
Foresterie urbaine
 
La Ville a également confié à Xylème inc., une firme d’ingénierie forestière, le mandat d’effectuer un relevé des arbres publics en milieu boisé jugés à risque, qui sont adjacents à des propriétés privées. Une bande de sécurité de 15 mètres où on retrouve ces arbres sera répertoriée le long des terrains privés, rues et parcs. Des travaux d’abattage seront entrepris au cours de l’hiver 2019 seulement sur les arbres fragiles ou qui présentent un risque de bris ou de chute, tels les frênes, les ormes et les peupliers. Ceux-ci seront ébranchés et laissés sur place en boisé, afin de nourrir la biodiversité. Il est à noter qu’il sera interdit d’en récolter le bois à des fins commerciale ou personnelle.
 
- 30 -